top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurclimatcausses

Coeur printanier : 1er avril - 10 mai 2021

Dernière mise à jour : 25 févr. 2023

1ère décade : 01/04 - 10/04​

Cette période se caractérise par un contraste exceptionnel entre ambiance pratiquement estivale et brutal épisode hivernal qui affecte une grande moitié nord de la France, alors que ce contraste se révèle atténué sur les Grands Causses. Un flux modéré de sud issu du golfe du Lion atténue la hausse des températures, tandis que "l'invasion polaire", qui débute le 03/04 par vent de nord-ouest soutenu, déboule sur le sud du Massif Central. Un système de giboulées apporte un saupoudrage neigeux furtif jusque sur les Avants-Causses le 06/04, accompagné de fortes gelées au seuil de -5° et même -10° dans les "pièges à froid" sur les plateaux, en raison de l'épaisseur de la masse d'air froid. Puis le lent décalage de cette "vague" vers l'Est se traduit par le retour d'un flux de sud, concrétisé par d'épaisses entrées maritimes poussées par un vent du Midi soutenu. Donc la décade se termine dans la persistance de fort contraste des types de temps.

2ème décade : 11/04 - 20/04​

La configuration précédente se prolonge avec une insistance remarquable du Proche-Atlantique à l'Europe. Ainsi l'épisode pluvieux modéré du 11/04 est suivi rapidement d'une autre invasion d'air polaire issu de l'Islande, marquée par un fort vent de nord-ouest qui rafraîchit sensiblement l'atmosphère. Une "goutte froide" s'isole sur la France, d'où ce temps froid et instable qui favorise le retour de fortes gelées et neige sur l'Aubrac. C'est donc une répétition d'un scénario comparable à une semaine d'intervalle. Ce genre de configuration s'avère sûrement plus sévère que le remarquable épisode froid de 1991, déjà par sa durée, davantage encore par son contraste avec la dernière décade de mars. Une phase météorologique historique dont l'intensité s'aligne sur chaque faciès climatique local !

3ème décade : 21/04 - 30/04​

La situation globale conserve ce profil caractéristique d'une circulation méridienne depuis février, marquée par ces contrastes brutaux et persistants, entre bouffées chaudes du Maghreb et coulées froides du Groënland. Ainsi, dès le 21/04, une cellule anticyclonique décalée vers l'Europe centrale dirige un flux de sud qui se traduit par une embellie printanière de courte durée. Effectivement, elle est suivie logiquement par un type de temps de sud-ouest peu actif dès le 25/04, concrétisé par le vent du Midi accompagné d'épaisses entrées maritimes. Le blocage modéré se traduit par quelques pluies intermittentes du 27/04 au 29/04, alors que les précipitations orageuses se déclenchent, comme d'habitude désormais, du côté du Var et des Alpes-Maritimes. Le 30/04, une nouvelle "coulée fraîche" s'introduit sur le nord du pays, une traîne marquée par quelques averses en matinée, avant l'arrivée d'un temps plus lumineux.

4ème décade : 01/05 - 10/05 ​

Encore quelques "scories" du type de temps instable, marqué par quelques gelées blanches les 03-04/05, avant un renforcement de l'anticyclone des Açores qui rejette le courant océanique vers le nord du pays. Donc s'établit un type de temps un peu plus agréable sur les plateaux caussenards mais de courte durée, puisqu'un épisode cévenol s'organise sur l'intervalle 08-10/05. Comme souvent, le système pluvio-orageux emprunte la trajectoire la plus virulente, entre Aigoual et Cévenne ardéchoise, déversant jusqu'à 270 mm en 36 heures à proximité du Tanargue, alors que les Grands Causses reçoivent globalement moins de 40 mm, tandis que le vent du Midi se déchaîne pendant 2 jours consécutifs. Néanmoins cette pluie atténue un début de sécheresse sur la région.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page