top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurclimatcausses

Coeur hivernal : 21 décembre 2019 - 10 février 2020

Dernière mise à jour : 25 févr. 2023

1ère décade : 21/12 - 31/12/2019 :

La tempête hivernale, qui aborde l'Aquitaine durant la nuit du 21-22/12, déjà à sa force maximale, s'essouffle rapidement vers l'intérieur des terres, en raison de son déphasage avec un puissant jet-stream ( 300 km/h ). Néanmoins les Grands Causses sont encore balayés par des bourrasques de 80 - 100 km/h, accompagnées de fortes averses. Ensuite, l'instabilité s'amenuise sous l'effet d'une faible dorsale anticyclonique, néanmoins la forte humidité des basses couches favorise nuages bas et brouillards de rayonnement, laissant tout de même place à de belles après-midi. Si Noël se passe dans la douceur, c'était encore plus agréable en 2015 ! S'amorce un changement de régime avec une diminution de puissance du courant zonal établi depuis octobre, situation confirmée par l'établissement d'une dorsale anticyclonique qui s'étend vers l'Europe centrale. Ceci se concrétise par un temps calme et de belles périodes ensoleillées.

2ème décade : 01/01 - 10/01/20

Le renforcement des hautes pressions subtropicales s'accentue en ce début d'année 2020, repoussant le jet-stream du côté des Iles britanniques. Cette barrière assure la prédominance du temps calme sur la région, néanmoins si la douceur de l'air maritime nous épargne d'un refroidissement sensible, son taux d'humidité élevé favorise la formation de brouillards de rayonnement nocturne, réduisant nettement l'impact des gelées en fonds de vallées. L'avantage se retrouve durant des après-midi agréables, toutefois, la faiblesse de cette barrière permet l'infiltration momentanée d'un courant d'Ouest atténué, qui se traduit par le débordement d'entrées maritimes bien développées autour du golfe du Lion. Bien sûr, l'effet de foëhn favorise les plus belles éclaircies sur le Rougier de Camarès ! ... les veinards !! Il suffit d'une advection d'air polaire pour renforcer les hautes pressions et retrouver une meilleure luminosité, quand le vent de nord-ouest balaie la couverture nuageuse d'une perturbation moribonde ! Donc, on reste dans la constance de la clémence hivernale, accompagnée d'une pénurie de précipitations.

3ème décade : 11/01 - 20/01/20

Persistance de la même situation, marquée par une NAO nettement positive entre les Açores et l'Islande. Cela explique le contraste flagrant entre une forte agitation en Bretagne et le calme autour du golfe du Lion ! Douceur, bon ensoleillement et absence de précipitations, laissent nos plateaux complètement dépourvus de neige durant ce coeur hivernal. Un changement s'opère le vendredi 17/01, lorsque l'air polaire s'engouffre rapidement pour déstabiliser le fllux tiède. Il s'ensuit un bref épisode orageux, la marque de l'intrusion d'air froid, grésil, neige sur le Larzac, des frimas vite oubliés dans une situation à prédominance anticyclonique, en interaction avec un ralentissement du jet-stream. Ce scénario favorise les hautes pressions continentales, d'où la mise en place d'un blocage permettant l'installation d'une goutte froide sur la Méditerranée. Les Grands Causses se trouvent encore une fois à la limite des conditions anticycloniques. Encore la clémence hivernale !

4ème décade : 21/01 - 31/01/20

Mardi matin 21/01, quelques flocons sur le Larzac, remplacés rapidement par de faibles pluies. La région se situe en bordure de l'épisode méditerranéen, un "retour d'Est" remarquable en raison du blocage anticyclonique sur l'Europe, système perturbé qui impacte intensément le Roussillon et la Cerdagne. Voilà une situation hivernale classique, marquée par une lente évolution de la "goutte froide", situation favorable à un système nuageux stratiforme de moyenne altitude compact et tenace. Néanmoins, l'insistance d'une rapide convergence en basses couches, concrétisée par un fort vent d'Est, se traduit par une puissante ligne convective Roussillon-Corbières-Ariège. Ainsi de fortes cellules orageuses, courtes et multiples sur la durée, déclenchent de puissantes crues, d'abord sur le Tech, puis l'Agly et l'Aude amont. Comme la limite pluie-neige est remontée progressivement, de 300 mètres le 20/01 au soir à 2000 mètres le 23/01, un gros volume de neige fond rapidement sous les fortes pluies, peut-être 30-50 mm, qui s'ajoutent aux 350 mm recueillis sur l'épicentre pluvial autour du Canigou (1,75 m. de neige fraîche en 72 h). Heureusement notre région ne reçoit que les "scories" de cet épisode ! Ensuite, retour à la NAO positive, concrétisée par l'influence anticyclonique subtropicale. La région se situe en marge d'un "rail" de perturbations peu actives, se désagrégeant vers le sud du Massif Central. Alors se succèdent ces journées languissantes, avec ces ciels constamment ennuagés, dans une ambiance humide. A peine quelques éclaircies nocturnes, tout juste repérées par 2 gelées blanches fugaces en fond de vallées, les 29/01 et 31/01 !

5ème décade : 01/02 - 10/02/20

Reprise de la tendance globale d'un hiver particulièrement doux, une poussée anticyclonique nous gratifiant d'une ambiance printanière au moment de "la Chandeleur". C'est la douceur méditerranéenne qui s'invite sur le Sud-Aveyron, pendant que les pluies océaniques se déversent continuellement sur le quart nord-est de la France. Seulement une brève interruption le 04/02, au passage d'une traîne active de Nord-Ouest, qui saupoudre le Larzac d'un furtif tapis neigeux. Une faible gelée matinale le 06/02 laisse vite la place à un discret "vent du Midi", néanmoins les inévitables entrées maritimes privent nos vallées d'une vraie douceur printanière. La région conserve toutefois ses privilèges pendant que la tempête "Ciara" frappe sévèrement du Nord de la Bretagne aux Vosges, jusqu'en Pologne et Scandinavie, durant plus de 24 heures.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page